Procédé Fresson



Théodore-Henri FRESSON a présenté son procédé à la Société Française de Photographie en 1899. Ce procédé : ….”des épreuves photographiques tirées sur un papier au charbon qui peut se développer sans transfert”

Faisant suite au procédé de Poitevin et de Artigue, le procédé Fresson a été commercialisé sous forme de feuilles de papier prêtes à l’emploi fournies en différentes teintes intensités et supports… C’est le papier des pictorialistes… Puyo, Demachy, et d’autres… et bien sûr de José Ortiz-Echagüe

Puis, avec l’arrivée des appareils de petits formats et donc des négatifs de petits formats, le procédé est adapté par Pierre Fresson, qui a fabriqué un agrandisseur spécial avec une source d’ultra-violet très puissante…
A partir de 1947,  l’Atelier remplace la vente de papiers par un service  de tirages pour leurs clients… Pierre Fresson fait les tirages par agrandissement et Edmond -son frère- par contact…

Deux ans de recherche et d’essais seront nécessaires pour mettre au point le procédé pour la couleur conçu par Pierre et son fils Michel – C’est Un tirage de luxe et d’une très grande beauté spécifique –  plein essor dans les années 1960
A partir des années 1970 ce procédé entre dans la vie de certains photographes et dès 1978 Jean-François, le fils de Michel entre dans l’histoire familiale


Un procédé depuis 4 générations… qui continue à Savigny-sur-Orge…

Pour tous les renseignements – historique – procédé – tarifs – consulter le site de l’Atelier Fresson : http://www.atelier-fresson.com


Egalement…
L’équipe de la Revue Cinq26 a tourné un film de 50′ … à l’Atelier Fresson / disponible dans le numéro 4 de Cinq26 “Revue photographique audiovisuelle”
Renseignements – tarif et commande du DVD sur le site www.cinq26.com